40ièmes Journées napoléoniennes - (5 et 6 juin 2004)

1965

L'effervescence règne à Ligny le 5 juin 1965. C'est le coup d'envoi d'un week-end de fête historique. La commémoration du 150 ième anniversaire de la Dernière Victoire de l'Empereur Napoléon le 16 Juin 1815 à Ligny méritait bien pareille manifestation. Chars, enfants des écoles, édiles bardés de leur écharpe officielle, compagnies de marcheurs de l'Entre-Sambre-et-Meuse, harmonies, nombreux invités de marque, public imposant, tous étaient réunis pour un événement dont personne n'eut parié sur la pérennité.

Ce fut un week-end d'évocation historique certes mais aussi de bals, de plaisir, de retrouvailles familiales, bref une vraie fête populaire.

Léon Ruquoy

L'âme de ces fêtes fut Léon Ruquoy. Pur produit de Ligny, l'homme avait la fibre conviviale et l'imagination débordante. Jeune bourgmestre, il mit aussitôt sur pied un syndicat d'initiative dont la mission devait être la promotion de la Dernière Victoire et l'image de sa commune. Les succès culturels se sont alors succédés: l'ouverture d'un premier musée napoléonien dans les locaux communaux, la création d'une association d'artistes (l'École de Ligny" et la Galerie de la Ligne) dont les expositions et concours en ont fait la renommée, un pôle de manifestations et activités diverses axées autour du Centre Général Gérard (les Journées napoléoniennes, le nouveau musée Napoléon, le 1 er Régiment des Chasseurs à pied de la Garde impériale, un cycle de conférences entre autres).

Son décès en 2000 démontra la dimension de son esprit d'initiative. Heureusement, le relais était assuré. Le Syndicat d'Initiative et de tourisme (S.I.T.) assura immédiatement la préservation du Centre Général Gérard tandis que l'a.s.b.l. "Les Amis de Ligny" s'attachaient à gérer le musée et la promotion du champ de bataille.

Programme des samedi 5 et dimanche 6 juin

Le samedi après-midi , les compagnies de marcheurs rejoindront Ligny pour y planter le bivouac.

Le Centre Général Gérard sera en grande effervescence.

dès 14 heures, ouverture du Musée Napoléon. Projection du montage audiovisuel « Ligny 1815 » par Léon Bernard

Les visiteurs auront l'occasion d'admirer les plus belles pièces du musée Napoléon. Une rétrospective des Journées napoléoniennes depuis leurs débuts leur sera proposée à l'étage. Ils auront l'occasion de découvrir un échantillon 3d'une très belle collection de figurines en plomb.

Léon Bernard Proposera un remarquable montage audiovisuel qui retrace heure par heure la victoire de Ligny.

à 15 heures, dans la grande salle (1 er étage), conférence: Les Abeilles impériales

Bernard Petit, historien de l'Empire, proposera une conférence tout à fait inédite et axée sur ses recherches les plus récentes à propos d'un motif emblématique du vêtement d'apparat, à savoir les abeilles d'or.

L'attention des visiteurs se dirigera ensuite vers l'historique ferme d'En-Haut, siège d'une résistance farouche des troupes prussiennes.

à 19 heures, reconstitution historique de la prise de la Ferme d'En-Haut

Plusieurs dizaines de militaires revêtus des uniformes des troupes en présence et porteurs de leurs armes s'affronteront dans une reconstitution où ne manqueront ni les charges, les drapeaux, les salves ou les coups de canon.

Le dimanche dès l'aube, le 1 er Régiment des Chasseurs à pied de la Garde impériale réveillera la population. Les premiers roulements de tambours et le son grêle des fifres marquent le rassemblement des troupes qui peu à peu vont converger vers l'église paroissiale.

à 9 heures 30, messe d'hommage aux victimes des combats

La matinée du dimanche est traditionnellement réservée au souvenir des morts, blessés et disparus du 16 juin 1815 auxquels seront associées les victimes civiles et militaires des autres guerres.

De nombreux militaires en armes et avec leurs drapeaux feront la haie tandis que l'harmonie d'Empire de Waterloo exécutera des œuvres religieuses et martiales. Un grand moment d'émotion et de dépaysement.

à 11 heures, arrêts au monument aux deux guerres du 20 e siècle et au Mémorial du Bicentenaire

Les compagnies ayant participé à l'office se dirigeront en ordre parfait vers les lieux de mémoire où seront déposées des fleurs et exécutés les hymnes nationaux.

à 11 heures 45, arrivée au Centre Général Gérard

Après un dépôt de fleurs en hommage au général Jacques Lecapitaine foudroyé à Ligny le 16 juin 1815, deux manifestations d'envergure sont prévues: les inaugurations du médaillon dédié à Léon Ruquoy et du monument à la Vieille Garde.

Le médaillon dédié au feu fondateur des Journées napoléoniennes est dû au burin du grand artiste Goossens. Il représente Léon Ruquoy de profil dans une pose bien représentative du personnage.

Le monument à la Vieille Garde, offert par le comité de la "Route Napoléon 1815" prendra la forme d'une feuille de pierre bleue sur laquelle sera apposée une plaque commémorative du passage à Ligny de la plus prestigieuse des composantes de l'armée impériale.

Ces deux manifestations d'hommage se termineront par un vin d'honneur dans la cour du Centre Général Gérard à la suite de quoi un banquet franco-belge sera servi.

à 15 heures 30, défilé de la Victoire

Dès 15 heures, les compagnies se regroupent et se mettent en ordre de marche dans la grande prairie qui borde le Centre Général Gérard.

Plus de 400 officiers et soldats, cavaliers, fantassins et musiciens vont défiler dans Ligny en ordre parfait. Ils parcourront la plupart des rues dont les trottoirs accueilleront les habitants du village et leurs invités, des visiteurs d'un jour qui ne manquent pour rien au monde l'ambiance unique de ce défilé purement et fidèlement 1 er Empire.

Plusieurs haltes permettront aux amateurs de beaux uniformes ou d'armes d'un autre temps de se familiariser avec ce qui fut une armée de légende.

Le clou du défilé reste, sans conteste, la parade finale dans l'immense prairie de la ferme d'En-Bas, qui fut le dernier site de la résistance désespérée des troupes prussiennes. Il faut avoir vu toutes ces compagnies fourbues et couvertes de sueur exécuter, dans un dernier effort, ce magnifique exercice parfaitement coordonné. Une salve majestueuse et impressionnante mettra un point final à la commémoration historique de la Dernière Victoire.

Programme

Samedi 5 juin

Dimanche 6 juin

Fermer la fenêtre