Le musée napoléonien

Dans un cadre authentique du 18e siècle, un musée napoléonien dynamique. Des murs blancs, des présentoirs blancs pour des documents autographes, des gravures d'époque, quelques souvenirs personnels de l'Empereur, des armes et des objets en provenance des champs de bataille de Ligny, des Quatre-Bras et de Waterloo.

Un musée à la gloire de Napoléon pour célébrer sur place sa dernière victoire.

5 salles

Le musée occupe cinq salles au rez-de-chaussée du Centre Général Gérard, dans l'ancien corps de logis de la vieille ferme Frennet. Plafonds à voussettes, poutres en chêne, dalles bleues ou tommettes au sol. De grandes et hautes fenêtres telles qu'elles existaient au 18e siècle.

Pour rappel, le Musée napoléonien fut présenté, à l'origine, au premier étage de l'ancienne maison communale, place de Damvillers.

Salle Général Couvreur

En souvenir du général Hector Couvreur, grand spécialiste de l'épopée napoléonienne et des Cent-Jours en particulier, et ami fervent de Ligny. Auteur de nombreux ouvrages et articles scientifiques qui font autorité.

Cette salle, la plus grande, est consacrée à Napoléon Bonaparte, d'Ajaccio à Sainte-Hélène. Quelques souvenirs rappelant sa courte et brillante carrière: le jeune officier, le général avec un buste de Corbet, le Consul, l'Empereur et Ste-Hélène. Gravures, livres - un code civil - miniatures, une mèche de cheveux datée de 1811. (œuvres de Boilly, Gros, Raffet et même Marchand, son valet de chambre).

Salle Colonel Javaux

Consacrée à la bataille de Ligny, elle offre différents portraits et autographes des maréchaux et généraux (Gérard, Vandamme, Girard, Letort, Exelmans, La Bédoyère, etc …), un buste en marbre blanc anonyme de Napoléon, et surtout 2 dessins de Baguetti représentant Ligny en 1815. Puis enfin un Napoléon à Ligny de la collection Merget.

Un rare tambour français du premier Empire et, dans une vitrine au centre de la pièce contenant des cuivres, des armes et des boulets en provenance de Ligny ou de Waterloo, un émouvant petit bol à potage en faïence blanc et bleu qui fut en 1815 présenté à Napoléon par une jeune fille à l'entrée de Fleurus. Un fusil français. Au mur, deux portraits officiels de Napoléon 1er et de Marie-Louise qui décoraient, à l'époque, la mairie de Boignée.

A même le sol, le linteau de porte de la ferme Everarts aujourd'hui disparue dont le propriétaire était bourgmestre de Ligny le 16 juin 1815.

Salle Albert Bureau

Evocation de Waterloo avec une grande garvure de Streuben, quelques autographes se rapportant à des soldats de l'Empire, brevets et médailles de Ste-Hélène (dont ceux de Philippe Alkon, de Ligny), un shako d'infanterie de Ligne remarquablement restauré, un insigne de la Société belge des Frères d'Armes de l'Empire français à Tournai. Une étonnante et rare malle prussienne retrouvée dans un grenier de Sombreffe …

Salle Roger Cordier

Du nom d'un des plus fidèles amis de Ligny, par ailleurs administrateur de l'association.

Evocation des Frères d'Armes de l'Empire avec un faire-part de décès d'un capitaine, chevalier de la Légion d'honneur, une canne d'un ancien grognard et un grand reliquaire contenant des souvenirs du Retour des Cendres en 1840. Copie du masque funéraire de l'Empereur.

Salle Gabriel Thibaut

Y sont présentés en particulier les souvenirs glanés actuellement sur les champs de bataille de Ligny et de Waterloo. Et en particulier le livret militaire de Jacques Valmont du 2e Régiment d'Infanterie légère retrouvé un mois après la bataille de Waterloo. Une série de lithographies représentant les batailles de l'Empire par Bellangé (1800-1866).

Enfin, une copie du drapeau du 1er régiment des Chasseurs à pied de la Garde Impériale.

Hall

On ne peut quitter le musée sans s'attarder sur les pièces exposées dans les deux belles vitrines: des statuettes militaires en faïence d'Albert Bureau et deux délicats dioramas (Wagram et Arcole). Accrochés au mur, le plan de la bataille de Ligny et un beau portrait de l'Empereur.

La richesse du Musée napoléonien de Ligny est affaire de conviction et de générosité. On ne compte plus les dons et les apports de sympathisants ou tout simplement de personnes qui souhaitent que leurs propres collections puissent être mises en valeur tout en profitant à tous.

Le travail accompli initialement par Léon Ruquoy puis poursuivi et amplifié par Pierre d'Harville, actuel conservateur du musée, témoigne d'une recherche incessante de qualité.

Le Musée napoléonien recueille un grand succès auprès du public averti mais aussi auprès des visiteurs que la promenade a amenés à Ligny. Si vous souhaitez aider le Musée napoléonien par le don d'une pièce ou d'un document, n'hésitez pas à contacter

Pierre d'Harville ( + 32 (0)71 878199 37, rue Deltenre B-1495 SART-DAMES-AVELINES ou Michel Lefebvre ( + 32 (0) 71 888951 16, avenue du 16 Juin 1815 B-5140 LIGNY

email: michel.lefebvre@swing.be

Visites: du 15 mars au 31 octobre tous les samedis et dimanches, de 14 à 16 heures

Participation

Adultes: 2 € (80 BEF)
Groupes ( + de 15 personnes): 1.25 € (50 BEF)

Renseignements

Pierre d'HARVILLE, conservateur ( + 32 (0) 71 878199)
Jeannine CHARLIER 39, rue Bois-du-Loup B-5140.-LIGNY ( + 32 (0) 71 888558)

LES MUSEE NAPOLEONIEN
Les Amis de Ligny | Le champ de bataille | Le Premier Chasseur | Le musée | Le Centre Général Gérard | Les journées napoléoniennes

Date de dernière mise à jour :
Copyright© Les Amis de Ligny 2001-2003
Tous droits réservés®